La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Dernière mise à jour le 17/03/2017

NOUVELLE  ZELANDE

L'île du Nord

Partager via un média social

Actuellement en ligne :

Afrique du Sud - 2011

Anguilla - 2013

Aruba - 2007 & 2009

Australie - 2016

Bahamas - 2012

Cuba - 2008

Dominique - 2007

Fidji - 2014 

Guadeloupe - 2006 à 2013

Jamaïque - 2007, 2010 et 2013

Lesotho - 2011

New York - 2008

Nouvelle Zélande (île du sud) - 2015

Nouvelle Zélande (île du Nord) - 2016

Ouest Américain - 2009

Porto Rico - 2008

Saba - 2013

Saint Barthélémy - 2008 et 2013

Swaziland - 2011

Tasmanie - 2015 

Vanuatu - 2014 

Météo Lifou © meteocity.com

Météo à Lifou (Nouvelle Calédonie)

Ile des Pins

17 au 21 août 2015

Initialement prévu pour 2 jours, nous restons finalement une semaine à l'île des pins également nommée (comme Ouvéa) "l'île la plus proche du Paradis". La prolongation du séjour est due à une météo capricieuse... le paradis était donc un peu gris mais le nombre de touriste et l'aménagement mis en place pour les accueillir est bien plus conséquent que sa consœur.

Le nom provient des nombreux pins colonaires qui la borde. En comparaison aux autres îles de Nouvelle Calédonie, nous avons été surpris par  un paysage plus vallonné et une diversité touristique "conséquente" proportionnellement à la taille de l'île qui se parcours aisément en une journée en vélo.

 Situations généraleSituation géographiqueSituation géographique

Carte d'identitéDrapeau KanakDrapeau Kanak

Chef Lieu : Vao

Drapeau FrançaisDrapeau Français

Monnaie : franc pacifique (CFP)

Superficie : 152, 3 km²

Démographie :1 958 habitants (2014)

Nom des habitants : kunié

Densité : 13 habitants.km²

Langue :  kunié- français

CarteCarte de l'île des pinsCarte de l'île des pins

Carnet de voyage

Lundi 17 août 2015

Gite NataiatchGite NataiatchNous arrivons par le dernier vol sur l’île des pins, la nuit est déjà bien noire. Le sol mouillé nous indique que le temps a changé, espérons que le soleil ne s'absentera pas trop longtemps. Cette île est réputée pour la beauté de ses paysages, mais sans lumière cela risque de ne pas être aussi joli. Déjà l'aérodrome annonce que nous sommes dans une île tournée vers le tourisme. Le bâtiment ressemble à un faré géant, tout en couleurs, l'espace intérieur est propre et les navettes pour rejoindre les hébergements de l’île bien organisés. Nous nous laissons guidés vers le gîte Nataiwatch, au bord de la baie de Kanaméra. Nous nous installons un peu au hasard dans l'obscurité du camping et mangeons sous le faré. La température nocturne est agréable mais le calme qui règne durant notre première nuit est à plusieurs reprises perturbé par des aboiements de chiens sans omettre le chant du coq à minuit.

 

Mardi 18 août 2015

Totems Baie de Saint MauriceTotems Baie de Saint MauriceAu matin, nous déjeunons copieusement au restaurant du gîte. Le rapport qualité prix est excellent. Nous louons ensuite des vélos pour la journée. Nous descendons vers le village de Vao, à la baie St Maurice, où un monument entouré de totems sculptés rend hommage aux premiers missionnaires arrivés sur l’île. Nous prenons la direction de la baie d'Oro, une grande ligne droite durant laquelle Camille sur son vélo trop grand montre des signes de fatigue, liés à l'approche de la pause méridienne.

 

Totems baie Saint MauriceTotems baie Saint Maurice

Les cotes et les descentes se succèdent pour parvenir au parking de la piscine naturelle. Après nous être acquittés du droit d'entrée, nous parvenons à une rivière à marée basse au beau milieu de laquelle est planté un panneau indiquant la direction de la piscine, sur l'autre rive ! Nous traversons l'eau fraîche et remontons la rive. Nous parvenons à la piscine après une courte marche. Le cadre est très beau, entre la couleur de l'eau, les pins colonnaires, les rochers et au loin derrière la haute mer, c'est très sympa. La piscine naturelleLa piscine naturelleÇa n'a pas le même charme que sur les photos à marée haute, mais c'est joli quand même. Le temps n'est pas au bleu, il y a un peu de monde. J'imagine qu'en pleine saison, l'endroit doit vite devenir un enfer à touristes. Nous pic-niquons sur place puis remontons la rivière de sable et longeons une plage qui mène au Méridien, l’hôtel de luxe où Camille se délecte d'une glace et nous d'un café gourmand. Nous poursuivons notre visite de l'ile. Nous rencontrons un groupe d'italiens avec lesquels nous discutons avec les italiens prolixes tout en visitant les ruines d'un bagne. Nous rentrons au camping pour assister à un joli coucher de soleil rougeoyant.

 Couché de soleil sur la baie de KanuméraCouché de soleil sur la baie de Kanuméra

Mercredi 19 août

La nuit a été pluvieuse, tout comme le sera la journée. Nous profitons d'une éclaircie pour aller faire quelques courses et passons une bonne partie de la journée à l'abri sous le faré, car il pleut sans discontinuer. Journée pluvieuse, mais bonne journée tout de même, forcés à se poser et à discuter. Nous décidons de prolonger notre séjour ici et de décaler notre départ à vendredi soir. De toute façon, à Nouméa, il y a des grèves, tout est bloqué, autant en profiter au calme.

 

Jeudi 20 aout

Ruines du bagne de l'île des pinsRuines du bagne de l'île des pinsNous louons une voiture pour faire le tour de l’île. Nous commençons par approfondir la visite des ruines du bagne, qui dans n'importe quel site touristique seraient fermés au public en raison du risque d'effondrement des murs. Puis nous visitons la « grotte de la troisième », au fin fond d'un petit sentier en pleine forêt. Rien de fabuleux quand on habite Lifou, mais elle est réputée pour ses plongées que nous ne verrons pas.

 

Baie de GadgiBaie de Gadgi

Nous poursuivons vers la baie de Gadji, belle avec ses eaux de couleurs différentes, variation de bleu, de vert, de jaune. Dommage que le ciel soit encore un peu voilé et que le soleil ne se montre que par intermittence. Cela donne envie d'aller la visiter en kayak et de pagayer entre les îlots dignes des paysages de la baie d'Along. En cheminant, nous arrivons à la baie des crabes où paissent 6 chevaux maigrichons.

 

 

Notre route nous emmène ensuite vers la grotte de la reine Hortense. On ne peut y accéder car le sol est très glissant. Là encore rien d'exceptionnel hormis quelques gros stalactites, mais le court passage en foret est joli.

Vue du sommet du pic N'GaVue du sommet du pic N'Ga

Nous mangeons au bord de la plage, dans la baie de kanuméra, à coté de celle des rouleaux. Nous tentons d’accéder par voiture à cette dernière, mais au final l’accès payant. Nous montons au pic N'ga, à environ 230m « d'altitude ». La grimpette est pentue mais se fait relativement bien, en 40 minutes. Les divers points de vue sont jolis, dommage qu'il manque encore parfois de luminosité, le soleil étant souvent caché par les nuages.

Nous profitons de la soirée paisible au camping et croisons sur la plage une sauterelle de cocotier. Énorme bestiole qui apparemment est néfaste à ces arbres.Sauterelle de cocotierSauterelle de cocotier

 

Vendredi 21 aoûtA bord d'une pirogue traditionnelle - Baie d'UpiA bord d'une pirogue traditionnelle - Baie d'Upi

Nous avons réservé la sortie en pirogue traditionnelle dans la baie d'Upi. Nous embarquons à 8h sur ces morceaux de bois assemblés. C'est très pittoresque et la promenade sur l'eau d'1H30 au bruit des crissement du mat et de la voile est très reposante. Le cadre est joli, apaisant. Les gros rochers qui sortent de l'eau semblent posés là délicatement. Nous enchaînons avec une petite marche en foret de 40 minutes pour retrouver la piscine naturelle où nous nous posons.

 

Pirogue traditionnelle - baie d'UpiPirogue traditionnelle - baie d'Upi

 

Le soleil est capricieux, tantôt présent, tantôt voilé. Nous prenons notre courage à deux mains, et surtout notre shorty et tentons un plouf dans cet aquarium si réputé. Nous avons un doute car vu le nombre de personnes qui passent ici, les poissons doivent certainement être allés voir ailleurs. En fait il y en a quand même, de toutes les couleurs maChemin d'accès à la piscine naturelleChemin d'accès à la piscine naturelleis rien d'exceptionnels. Par contre le nombre de bénitiers est impressionnant ainsi que les couleurs qu'ils affichent. Nous ne restons pas longtemps, il fait trop froid et le vent n'aide pas à nous réchauffer. Nous reprenons la marche ver le méridien pour un petit dessert gourmand, puis la navette du camping vient nous récupérer à l'heure prévue. Le temps de se doucher, de plier la tente et de faire les sac, nous allons admirer le coucher de soleil, qui est somme toute moins joli que le premier soir.

L'avion est à l'heure et nous quittons la sérénité de l’île des pins pour rejoindre Nouméa.

Galerie d'images