La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Dernière mise à jour le 17/03/2017

NOUVELLE  ZELANDE

L'île du Nord

Partager via un média social

Actuellement en ligne :

Afrique du Sud - 2011

Anguilla - 2013

Aruba - 2007 & 2009

Australie - 2016

Bahamas - 2012

Cuba - 2008

Dominique - 2007

Fidji - 2014 

Guadeloupe - 2006 à 2013

Jamaïque - 2007, 2010 et 2013

Lesotho - 2011

New York - 2008

Nouvelle Zélande (île du sud) - 2015

Nouvelle Zélande (île du Nord) - 2016

Ouest Américain - 2009

Porto Rico - 2008

Saba - 2013

Saint Barthélémy - 2008 et 2013

Swaziland - 2011

Tasmanie - 2015 

Vanuatu - 2014 

Météo Lifou © meteocity.com

Météo à Lifou (Nouvelle Calédonie)

La Jamaïque

2007, 2010 et 2013

Trois séjours d'un peu plus d'une semaine en Jamaïque, et plus précisément à Kingston, sont vraiment très réducteurs. Ces quelques lignes vous permettront d'avoir un ressenti très général sur la capitale qui n'est pas forcément un lieu touristique par excellence.

Concernant les photos, celles ci sont en nombre très limité... peut être allons nous les retrouver un jour!!!

CarteCarte de la JamaïqueCarte de la Jamaïque

Carte d'identitéDrapeau de la JamaïqueDrapeau de la Jamaïque

Capitale : Kingston

Monnaie : dollar jamaïcain (JMD)

Superficie : 11 425 Km²

Démographie : 2 707 805 habitants (2012)

Nom des habitants : jamaicain(ne)

Densité : 245 hab.km²

Langue : anglais

Carnet de voyage

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sentiment d'insécurité est assez présent lorsque l'on arrive dans la capitale. Puis, au fil des séjours, peut être étais-ce l'habitude ou les mesures prises, ce sentiment s'est progressivement réduit. En 2007, les conseils à l'arrivée dans l'hôtel situé en plein Kingston étaient stricts : vous sortez à vos risques et périls. En 2013, nous sortions bien plus aisément tout en prenant garde aux quartiers fréquentés ainsi qu'aux horaires.

 

Icône de la Jamaïque, Bob Marley reste une légende sur le territoire. Son musé situé dans la capitale se situe dans sa maison natale. C'est l'un des "monuments" les plus visités de la Jamaïque et il faut reconnaitre que même pour un inculte du reggae comme je peu l'être, déambuler sur les pas de cette star internationale fut un moment plaisant et instructif.

 

Lors du séjour en 2010, je suis marqué par les convois de pickup de policiers armés jusqu'aux dents, casques lourds, gilets par balles, mitrailleuses ou fusils au poignet et "colliers de balles" en bandoulières. Ces convois de 3 ou 4 véhicules sillonnent en permanence les rues. Nous apprendrons que quelques semaines plus tard un baron de la drogue s'est fait arrêté à quelques centaines de mètres de notre lieu de résidence et que des émeutes ont eu lieu pendant plusieurs semaines. Il "arrosait" la population démunie et s'assurait ainsi sa protection au sein des quartiers très très chauds.

La seule escapade hors capitale avait pour destination Old Spanish... tout un programme. J'effectue le trajet avec un journaliste en quête d'un reportage. Nous arrivons en cette ville théoriquement touristique. Au programme, la place de la Mairie puis le marché. Le taxi nous propose de nous laisser sur place en nous informant que nous en trouverons un autre pour le retour. Nous répondons par la négative, nous n'avons pas vu un taxi depuis une heure et nous n'en verrons aucun autre. Direction le marché... un tas d'immondice composé de sacs poubelles et détritus divers jonche le sol de la rue servant de site. Sur ce tas, un homme git dans l'indifférence... alcool, drogue?  Les baraquements servant de lieu de vente sont entassés sur les trottoirs avec des bâches bleues faisant office de toits. Avec nos bonnes têtes d'occidentaux et l'énorme appareil photo du journaliste en bandoulière, nous rebroussons chemin... Retour à la case départ.

Galerie d'images